Séance Stabilité

Exercices

« Mais si t’es stable ». 

  1. Par groupe de 2.
  2. Un kayakiste prend la pointe avant de son partenaire et essaie de le mettre sur une gîte (sans à coup).
  3. Le kayakiste 2 résiste uniquement avec les genoux, dos droit, corps vertical pour le garder à plat.
    1. Essai avec le buste penché sur l’avant, puis droit, puis penché sur l’arrière.
  4. Quand c’est fait, demander aux participants sur quelle assiette (avant, neutre, arrière) ils se sentaient le plus stable.
  5. Conclusion : Peur de tomber = Position panique = buste sur la jupe. tenir fermement la pagaie.
  6. Pour tous les exercices suivants, buste légèrement sur l’avant.


« Effleurer l’eau »

  1. Mettre la pagaie perpendiculaire au kayak.
  2. Poser le manche sur l’hiloire. 
  3. Faire glisser une pale à la surface de l’eau (max. 3 secondes).
  4. La pale ne doit pas s’enfoncer, elle doit juste effleurer l’eau.
  5. Redonner 3 coups de pagaie.
  6. Faire glisser l’autre pale à la surface de l’eau (max. 3 secondes).
  7. Quand ça devient facile, éloigner plus la pale qui effleure l’eau du kayak.

« Premier appui »
(c’est l’exercice précédent avec un peu de gîte)

  1. Quelques coups de pagaie pour prendre de la vitesse.
  2. Poser la pagaie sur l’hiloire, perpendiculaire au kayak.
  3. Gîte = la pagaie effleure l’eau : c’est un appui.
  4. 3 coups de pagaie pour relancer le kayak.
  5. Et on recommence.
  6. Quand ça devient trop facile, essayer avec un peu de courant.

Débriefing

  1. Quels sont les ressentis ?
  2. Oû ont-ils trouvé la meilleure stabilité ?
  3. Demander de décomposer les gestes appris (buste et yeux, jambes et pieds, bras et pagaie).
  4. Boire un coup.