Matos de bivouac

Les images qui correspondent aux points ci-dessous sont dans le diaporama en bas de l’article.

Les vêtements
Le principe du système 3 couches est le suivant :
Couche 3 : isole de l’extérieur -du vent et de la pluie. Elle est composée d’une veste (Gore-Tex), d’un surpantalon et des chaussures.
Couche 2 : couche qui isole du froid en créant une épaisseur d’air (polaire, pantalon, chaussettes).
Couche 1 : sous-vêtements techniques (synthétiques) qui permettent à la sueur de ne pas rester sur la peau (type Craft ou Helly-Hansen).

La tente
Si on bivouaque plusieurs jours d’affilée, alors le double-toit sera humide. Il faut donc qu’il soit dans un sac séparé de la tente intérieure pour ne pas mouiller celle-ci.
Si la tente intérieure est mouillée, elle se colle au double-toit, et il pleut dans la tente.

Le couchage
Il faut absolument tout faire pour que le duvet reste sec. En kayak de mer, les compartiments étanches étant longs et fins, on compresse plutôt le duvet à l’aide de trois sangles pour en faire un paquet long et étroit.

Manger
Un tupperware de 0,75 litre est la « gamelle » idéale : on ne se brûle pas quand le contenu est chaud, ça se ferme (ça évite de renverser le contenu), ça a la contenance pour mettre une bonne portion et ça passe dans les petites trappes des kayaks de mer.
Une boîte à couverts pour contenir couteau, fourchette, cuillère, briquets (pour allumer le réchaud).
Une éco-cup et une trousse pour les épices (et/ou café, thé, tisane).
Toujours avoir une thermos (de préférence 1 litre).

Le tipi (ou tente mess)
Sert à être tous ensemble pour cuisiner et passer la soirée à l’abri. La chaleur de la cuisine fait rapidement monter la température à 20°C. En plein hiver, on passe donc la soirée au chaud, au sec.